Patients cancereux et
leur famille

La radiothérapie c’est quoi ? Les patients et leur famille peuvent trouver ici des informations sur des traitements par radiothérapie en Belgique.

Accéder

Professionnels de santé en radiothérapie

En tant que professionnel de santé vous connaissez la base de la radiothérapie. Les pages suivantes vous informeront davantage.

Accéder

Décideurs de politique de santé en radiothérapie

La radiothérapie diffère d’autres spécialités médicales. Ces paragraphes discutent des initiatives de qualité et du rapport efficacité-coût.

Accéder

Home > Actua

Actua

Nouveau traitement contre le cancer de la prostate métastasé

Des chercheurs gantois ont découvert un nouveau traitement contre le cancer de la prostate métastasé, ont-ils annoncé vendredi. Auparavant, les médecins optaient toujours pour une attitude attentiste ou une hormonothérapie immédiate, qui s'accompagne cependant de nombreux effets secondaires. Un traitement ciblé des métastases par radiothérapie ou chirurgie permet désormais de les maîtriser.

La plupart des patients développent peu de métastases, qui peuvent être traitées de façon ciblée. "Quand un patient a maximum trois métastases, il est possible de les réduire ou de les éliminer par radiothérapie ou chirurgie", explique le pro fesseur Piet Ost de l'hôpital universitaire de Gand (UZ Gand). "Cela nous permet de reporter l'hormonothérapie à un moment où elle sera vraiment nécessaire." L'hormonothérapie provoque plusieurs effets secondaires: fatigue, bouffées de chaleur, prise de poids et dérèglement sexuel.
La radiothérapie et la chirurgie constituent de bonnes options pour reporter le traitement qui bloque l'action ou la production d'hormones naturelles, selon les recherches menées pendant 3 ans auprès de 62 patients. La moitié d'entre eux n'ont reçu aucun traitement mais étaient soumis à des contrôles pour déterminer quand ils devaient entamer l'hormonothérapie. L'autre moitié a profité de radiothérapie ou de chirurgie ciblée. Parmi les patients du premier groupe, près de la moitié ont pu attendre 13 mois avant de bénéficier de l'hormonothérapie. Ceux du deuxième groupe ont eux patienté 21 mois, sans souffrir d'effets secondaires.

Cette étude est née de la collaboration entre différents centres de radiothérapie.
Lire l'étude complète ici.

19 décembre 2017

« Retour