Patients cancereux et
leur famille

La radiothérapie c’est quoi ? Les patients et leur famille peuvent trouver ici des informations sur des traitements par radiothérapie en Belgique.

Accéder

Professionnels de santé en radiothérapie

En tant que professionnel de santé vous connaissez la base de la radiothérapie. Les pages suivantes vous informeront davantage.

Accéder

Décideurs de politique de santé en radiothérapie

La radiothérapie diffère d’autres spécialités médicales. Ces paragraphes discutent des initiatives de qualité et du rapport efficacité-coût.

Accéder

Home > Actua

Actua

Radiothérapie et privation androgénique dans le cancer de la prostate localement avancé

La radiothérapie ajoutée à la thérapie anti-androgénique (ADT) améliore significativement la survie dans le cancer de la prostate localement avancé.

Dans cette étude au long cours, les patients atteints d’un cancer de la prostate T3-4, N0/Nx, M0 ou T1-2 avec un PSA > 40 g/L ou un PSA de 20 à 40 g/L avec un score de Gleason de 8 à 10 ont été assignés au hasard à ADT seul ou à ADT + RT. La survie globale a été comparée en utilisant un test du log-rank stratifié pour les variables prédéfinis. Mille-deux-cents-cinq (1.205) patients ont été randomisés entre 1995 et 2005, 602 dans le groupe ADT seul et 603 dans le groupe ADT+ RT. Après un suivi médian de 8 ans, 465 patients étaient décédés, dont 199 patients du cancer de la prostate.

La survie globale était significativement améliorée chez le patient ADT + RT (hazard ratio [HR], 0,70; IC à 95%, de 0,57 à 0,85; P <0,001). Le nombre de décès dû au cancer de la prostate était considérablement réduit par l'ajout de la RT à ADT (HR, 0,46; 95% CI, 0,34 à 0,61; P <0,001). Les patients du groupe ADT + RT ont présenté plus d'événements indésirables liés à la toxicité intestinale de la RT.

Selon les auteurs, cette analyse démontre que les avantages précédemment rapportés dans la survie sont maintenus après un suivi médian de 8 ans et établit fermement le rôle de la RT dans le traitement des hommes atteints d’un cancer de la prostate localement avancé.

Mason MD et al. Final Report of the Intergroup Randomized Study of Combined Androgen-Deprivation Therapy Plus Radiotherapy Versus Androgen-Deprivation Therapy Alone in Locally Advanced Prostate Cancer. J Clin Oncol 2015.

09 mars 2015

« Retour